Après 10 minutes de recherche, on a posé l'ancre à 2 coups de palmes de l'épave sur un fond de 27 mètres. Un peu de courant au départ, c'est avec plaisir, que je retrouve  le moteur du groupe électrogène. Plusieurs pièces s'ouvrent à nous, dans le désordre, la mèche du safran, bouteille d'air comprimé pour le démarrage des moteurs, canon,  etc ... mais aussi à coté un petit tombant débordant de vie, petit extrait: